ACTIF Formation – Information – Conseil - Secteur Sanitaire, Social et médico-social

ACTIF Formation – Information – Conseil

L’évaluation des ESSMS (épisode 2) : de nouvelles exigences centrées sur la finalité de l’action

L’évaluation des ESSMS (épisode 2) : de nouvelles exigences centrées sur la finalité de l’action

N° 530-533 , 25 , 25 €

En 2021, les évaluations interne et externe des ESSMS devront être effectuées selon une procédure unique élaborée par la HAS, sur la base d’un référentiel unique servant de guide national. Outre la « fusion » des évaluations externe et interne en une évaluation unique, qui peut poser question, le fait que la HAS se charge de cette évaluation ne risque-t-il pas de faire disparaître les spécificités du secteur social et médico-social ? Qui seront les évaluateurs externes ? De quels « outils » les ESSMS disposeront-ils ? Sans compter les problèmes de calendrier… 

Autant de questions et bien d’autres qui peuvent amener à se demander si la manie de l’évaluation, chronophage et mobilisatrice de toujours davantage de ressources, ne va pas s’en trouver encore exacerbée…

Commander Autres numéros disponibles

Sommaire du numéro :

DOSSIER              

I – Réflexions autour de l’évaluation présente et à venir

La HAS et l’évaluation : une nouvelle donne

Véronique Ghadi. directrice de la qualité de l’accompagnement social et médico-social, HAS.        9

De l’ANESM à la HAS : l’évaluation vers un deuxième cycle

Pierre Savignat, président d’honneur de la Société Française de l’Évaluation, membre du conseil scientifique de l’ANESM de 2007 à 2014.              23

Évaluer autrement : chiche ?

Laurent Barbe, consultant cabinet CRESS (Conseil Recherches Évaluations Sciences Sociales),
enseignant à l’ETSUP et au CNAM.           43

Du processus au protocole, en passant par les procédures : repères, convergences et différenciations

Gilles Brandibas, psychologue, formateur président de l’Institut Pratiques Cliniques et Recherches Appliquées.    63

Évaluer quoi ? Pour quoi faire et au bénéfice de qui ? Analyse des enjeux de l’évaluation de la qualité en action sociale et médico-sociale

Jean-René Loubat, docteur en sciences humaines, psychosociologue, consultant libéral auprès d’ESSMS
en ressources humaine et ingénierie sociale. 77 

L’évaluation dans les établissements sociaux et médico-sociaux : vers l’uniformisation et le renforcement du contrôle

Christine Sovrano, formatrice en travail social, Union Fédérale de l’Action Sociale, CGT     93

Social et médico-social : la saga de l’évaluation

Philippe Jourdy, directeur général de l’ASEI 109

Une évaluation porteuse de sens ?

Jean-Marie Vauchez, consultant-formateur, coordonnateur de l’École de la Protection de l’Enfance 115

II – L’évaluation en pratique : retours d’expérience et outils

Évaluation et démarche qualité à l’aune du futur référentiel de la HAS

Anne-Sophie Hervé, directrice générale de l’APIM, Ali Boukelal, formateur-conseil Actif 135

De protocoles en procédures, c’est l’humain qui paie la facture !

Jean-Louis Deshaies, directeur d’EFFICIO, Conseil en Stratégie et en Management, consultant-formateur pour les organisations sanitaires, sociales et médico-sociales. 167

De la nécessité d’un « pacte évaluatif »

Nicolas Ledermann, chargé de mission à la Direction Enfance et Famille du Conseil Départemental de l’Hérault et Valentine Prouvez, attachée d’Enseignement et de Recherche à l’Université Paul Valéry de Montpellier.       195

Le projet ARSENE : une méthodologie au service de l’amélioration continue des services rendus par les établissements et services sociaux et médico-sociaux

Thierry Dimbour, directeur du CREAI Nouvelle-Aquitaine et Thibault Marmont, directeur du CREAI Grand Est.        219

Évaluation interne et externe des ESSMS : focus sur deux grands absents

Frédéric Havez, expert en management des associations, président du cabinet ACACIA Éthique et Qualité et Ghislaine Gérault, directrice d’ESSMS et directrice générale d’une association médico-sociale.  233

L’actuel dispositif d’évaluation des ESSMS : limites et pistes de progrès pour une garantie de l’éthique des pratiques

Fabrice Fort, délégué général de l’IDQS (Institut pour le Développement de la Qualité Sociale) et
Jean-Luc Joing, président fondateur de l’IDQS.    263

Regard sur...      

Assurer la protection tutélaire et promouvoir l’autonomie : un équilibre incertain

L’exemple de la Commission sociale de l’association GRIM

Baptiste René    309

L’inclusion des enfants présentant un trouble du comportement
dans les DITEP : de l’enfermement du symptôme à l’invitation à la rencontre

Carine Meli, Psychologue clinicienne et Gilles Brandibas, Psychologue clinicien, formateur.
Président de l’IPCRA (Institut Pratiques Cliniques et Recherche Appliquée) 329

 

 

Nos Publications