ACTIF Formation – Information – Conseil - Secteur Sanitaire, Social et médico-social

ACTIF Formation – Information – Conseil

155

21 heures

777 €

min : 5 - max : 15

La Grande Motte :

du 10 au 12/05/21

Paris :

du 13 au 15/09/21

Formation réalisable en intra

Il s’agit de disposer d’un outil de médiation multi directionnel et multi fonctions :

Un outil de médiation en propre et une méthodologie graphique à partager au sein des équipes, comme support de cohérence élargie, pour affiner le processus d’analyse des situations ou problématiques familiales complexes. Il sert de visuel pour mieux percevoir la mise en travail des liens intrafamiliaux œuvrant aussi comme système relationnel. Un outil qui favorise une guidance plus engagée sur le plan clinique à travers un intérêt historique, une appréhension globale non projective et ordonnée autour de la structure des liens, des épisodes de vie familiale ou de transaction transgénérationnelle, précisant mieux les hypothèses de compréhension à dégager, et ainsi les axes clés de l’accompagnement. Enfin l’élaboration de ce support suscite une prise de recul nécessaire pour faire mûrir et approfondir, pas à pas, le sens même de l’accompagnement, à partir de données de recueil mieux précisées.

Un outil qui peut aussi être proposé à l’enfant, aux parents, ou au couple pour permettre ou faciliter la présentation et la représentation des liens et des figures identifiantes dans une famille, relier et différencier les places de chacun. Et ce faisant mieux faire apparaitre les forces ou les manques que peuvent laisser les transmissions, les potentiels à « s’inventer » dans et hors de l’enveloppe familiale, les rôles qui nous ont bâti ou qu’on a dû bâtir pour exister.

Professionnels véritablement engagés dans l’accompagnement et le travail relationnel avec la personne accueillie, équipes pluridisciplinaires désireuses de disposer d’un outil technique à développer comme support transdisciplinaire, mais aussi comme support potentiel approfondi et détaillé de travail relationnel avec les personnes accompagnées.

Ici les prérequis seraient une affinité élective avec la clinique des liens intrafamiliaux, comme lieu incontournable d’émergence et d’éclosion signifiante de « soi ». Nécessaire de venir avec des situations familiales à présenter. De strictes mesures de respect de la confidentialité seront appliquées.

Disposer globalement d’un outil scripteur et d’une démarche méthodologique et éthique pour aller au-devant du Roman Familial, ses mythes, ses dits et ses non-dits.

Disposer d’outils et d’hypothèses de compréhension, à travers une construction clinique réflexive.

Mieux identifier par le biais de conventions graphiques et visuelles, les formes de constellations familiales, et repérer les évènements singuliers ou itératifs (accidents, séparations, absences, maladies, violences, etc.) faisant apparaitre avec la structure de parenté, les voies de transmissions généalogiques, qui font histoire dans la famille, la déchirent ou la sous-tendent.

Mieux suivre avec le génogramme, la configuration des liens familiaux, les figures d’identification, les rôles, les places, les éventuelles modalités relationnelles (l’étendue des variables affectives, conflictuelles ou pathologiques)... en jeu entre les membres de la famille, l’enfant, l’adulte, mais aussi les potentiels structurants et de consolidation personnelle.

Affiner les hypothèses cliniques de travail sur un plan théorico-pratique et transdisciplinaire au regard des problématiques familiales en jeu, des axes d’interrogation soulevés, des points d’étayage à conforter et des stratégies de guidance clinique.

Présentation d’un outil systémiste, le génogramme.

Mise en place des conventions graphiques dessinant une configuration généalogique, signe par signe jusqu’à l’obtention d’un vocabulaire graphique?praticable et facilitateur, car clarifiant :

Passage en revue des aléas des filiations, unions, séparations, divorces, recompositions explicites, implicites, naissances, place dans la fratrie, décès...?;

Mais aussi repérage éventuel de transmissions héréditaires de pathologies :

Mécanismes répétitifs transgénérationnels, violences, placements, incarcérations, placement familial, droit de visite, hébergement, hospitalisations, alcoolo-dépendances, toxico-dépendances, décompensations, maladies, errances, déménagements, exils, guerres... etc.

L’outil se mettra en place en groupe à partir de constellations familiales évoquées par les participants.

Point d’arrêt sur quelques notions en surimpression?:

Les notions de filiation, affiliation, structure de parenté, systèmes d’appartenance, figures d’attachement, processus d’identification, figures d’identification, transmissions, héritage ou dette consciente/inconsciente, lien intergénérationnel, processus transgénérationnel, parentalité, construction identitaire, pacte implicite, pacte inconscient, conflits de loyauté, rôles et places dans la famille.

Point d’arrêt sur quelques principes cliniques?:

Une position tierce à tenir, « à bonne distance » selon Winnicott, « être près et loin » selon Oury, soutenir les processus de différenciation et de relation identifiante.

Le « Moi », le « Soi », le « Sujet », imaginaire, réel et symbolique des enjeux intra et intersubjectifs au sein de la famille.

Qu’est-ce que le Roman Familial ?

Imaginaires, silences, secrets familiaux, comment être respectueux d’un tissu de liens complexes ?

La notion dynamique de parentalité selon Houzel.

Mise à plat de situations familiales présentées par les participants.

Méthodologie de recueil de données, mise en place et construction du génogramme.

Hypothèses de compréhension/hypothèses de travail au regard de la problématique familiale.

Quelle demande émerge du côté de l’enfant ? Des parents ?

Rôles, places et fonctions en interaction.

Mise en débat et définition d’une stratégie d’accompagnement avec le génogramme comme support.

Comment accompagner un enfant, un adulte dans l’élaboration de son génogramme ? Pertinence de cet outil de médiation dans le suivi de la personne, de la famille.

La règle des « 3 R »,

Les trois temps logiques du travail relationnel?: Réflexion stratégique/Réalité du cadre des entretiens/Régulation des entretiens. Un dispositif de travail à articuler.

Le complément d’appui?: les espaces d’analyses des pratiques professionnelles

La méthode est active et interactive dans une articulation permanente de l'approche théorique à la pratique professionnelle, invitant à un processus d'élaboration personnelle et collective à partir de travaux de groupes, présentation de situations, discussions cliniques, mises en situation et jeux de rôles?; débats et questionnement sur les

Enjeux éthiques de la relation d'aide aux prises avec les structures du fonctionnement institutionnel.

Mise en œuvre du dispositif d’évaluations.

Fanny WALBERG, Psychologue clinicienne.

Une brochure individuelle d'articles avec index bibliographique et des textes déroulant l'ossature du stage et des contenus théoriques est jointe au stage. Elle vient compléter les notes personnelles et les travaux réalisés lors de la session.

Découvrir un outil, sa pertinence, sa rigueur, dans la guidance clinique et l'accompagnement de situations familiales parfois très complexes.

Nos Publications