ACTIF Formation – Information – Conseil - Secteur Sanitaire, Social et médico-social

ACTIF Formation – Information – Conseil

180

À définir

Contactez-nous

min : 5 - max : 15

Formation réalisable en intra

La pratique professionnelle des travailleurs sociaux au contact des migrants est fortement contrainte par des injonctions politiques, réglementaires et budgétaires. Accaparés par la résolution de difficultés techniques et administratives, les professionnels ne trouvent pas toujours les espaces requis à une pratique plus réflexive.

Par ailleurs, les professionnels sont aussi aux prises avec leurs propres représentations sociales et professionnelles de ce que devrait être leur pratique professionnelle auprès du public des migrants. Ces positionnements individuels, pas toujours verbalisés collectivement, créent des disparités de prise en charge et inhibent la possibilité de mettre en synergie les différentes forces en présence au sein d’une équipe.

Dans le cadre d’une thèse en sciences de l’éducation (accompagnée par le laboratoire EFTS de l’université Jean Jaurès à Toulouse), je propose de vérifier en quoi les outils d’étude de la représentation sociale, mobilisés dans le cadre de groupes de réflexion collective, s’avèrent facteur de conscientisation de ce qui oriente la pratique professionnelle. Leur mise à jour, par étapes successives, participerait de la transformation des pratiques et construirait de nouveaux savoirs à propos de l’accompagnement des migrants.

Ce type de démarche académique et participative, à l’intersection entre recherche et action, permet une attention toute singulière à ce qui se vit sur le terrain pour produire des connaissances scientifiques tout en nourrissant le terrain de connaissances plus théoriques qui viennent soutenir le processus réflexif.

Professionnels ou bénévoles en relation avec le public des migrants.

Pas de prérequis.

Co-construire un espace de réflexion collective en interne sur les pratiques professionnelles

Verbaliser et conscientiser les représentations sociales et professionnelles qui orientent la pratique professionnelle auprès des migrants

A travers les retours réflexifs réguliers sur ce qui se vit sur le terrain, développer la mise à distance des tensions individuelles et collectives

Repérer collectivement les marges de manœuvre existantes pour mettre en pratique un accompagnement éthique

Consolider la cohésion de l’équipe au sein de l’institution pour faire face aux difficultés du réel

De la demande à la commande :

Un ou plusieurs échanges approfondis avec les responsables de structures ou d’équipe me permettront de commencer à repérer les éléments qui ont nécessité l’intervention. Leur analyse permettra ensuite une rencontre adaptée avec les acteurs de terrain. C’est à partir de cette commande que le nombre de journée d’intervention pourra être défini.

La représentation professionnelle de l’accompagnement des migrants :

Après une présentation collective de la démarche, je conduirai des entretiens individuels avec tous les participants de la formation. Le nombre de journées pourra être ajusté en fonction du nombre de participants (1 journée pour 5 participants)

La représentation professionnelle d’un espace de réflexion collective :

journée(s) consacrée à l’animation de cafés participatifs (nombre de jours variables en fonction de la commande et du nombre de participants)

La présentation et la mise en débat des résultats des cafés participatifs :

nombre de jours variables en fonction de la commande et du nombre de participants

La présentation et mise en débat des résultats des entretiens individuels :

nombre de jours variables en fonction de la commande et du nombre de participants

Apports théoriques dans le champ des sciences de l’éducation :

pour soutenir les réflexions collectives (représentations sociales et professionnelles, savoirs expérientiels, démarche d’accompagnement, anthropologie du projet, etc.)

La représentation professionnelle de l’accompagnement des migrants Il s’agira d’une première forme de verbalisation de la pratique, dans un espace clos et confidentiel. Ce sera aussi le premier contact avec l’intervenante. Les entretiens, enregistrés vocalement, feront ensuite l’objet d’une analyse lexicométrique (logiciel Iramuteq) pour mettre à jour la structure de la représentation professionnelle du travail auprès des migrants au sein de l’institution (la confidentialité est garantie par l’éthique du chercheur)

La représentation professionnelle d’un espace de réflexion collective : L’animation de cafés participatifs tendra à construire collectivement les modalités de fonctionnement du collectif réflexif. La totalité des échanges, enregistrés vocalement, feront ensuite l’objet d’une analyse lexicométrique (logiciel Iramuteq) pour mettre à jour la représentation professionnelle au sein de l’institution d’un tel espace d’analyse des pratiques (la confidentialité est garantie par l’éthique du chercheur)

La présentation des résultats des cafés participatifs : Cette étape est essentielle pour co-construire l’outil qui soutiendra le processus réflexif, à savoir le groupe d’analyse des pratiques. Elle permettra une meilleure appropriation de cet espace et s’adaptera aux spécificités de chaque institution.

La présentation des résultats des entretiens individuels : L’analyse des résultats permettra le repérage des thématiques qui préoccupent les travailleurs sociaux de l’institution. Cette présentation constituera le support à la réflexion sur les pratiques professionnelles de façon particulièrement adaptée au contexte institutionnel en présence. La présentation des résultats garantira l’anonymat des participants. Les différentes séances de réflexion collectives feront l’objet d’une captation vidéo pour ajuster, entre chaque séance, les modalités d’animation (la confidentialité est garantie par l’éthique du chercheur)

Mise en œuvre du dispositif d’évaluations.

Entretiens individuels avec l’intervenante

Cafés participatifs

Focus groups

Apports théoriques dans le champ des sciences de l’éducation

Marie CASSAGNES, doctorante en sciences de l’éducation, titulaire d’un master 2 mention sciences de l’éducation (parcours encadrement des services dans la santé et le social), d’une licence mention sciences de l’éducation et d’un diplôme d’État de Conseillère en Économie Sociale et Familiale, chargée d’insertion auprès des Mineurs Non Accompagnés depuis 7 ans.

Nos Publications