ACTIF Formation – Information – Conseil - Secteur Sanitaire, Social et médico-social

ACTIF Formation – Information – Conseil

186

21 heures

777 €

min : 5 - max : 15

La Grande Motte :

du 06 au 08/04/21

Formation réalisable en intra

Depuis une dizaine d’années, le terme « empowerment » et l’expression « pouvoir d’agir » sont de plus en plus utilisés par les intervenants œuvrant dans le champ social. Mais les intervenants ont très rarement entrepris un travail de précision de leurs contenus. On observe alors un glissement de l’intention de contribuer au développement d’un pouvoir d’agir à une injonction de devoir agir.

Cette formation a pour but de sensibiliser les participants à l’approche centrée sur le Développement du Pouvoir d’Agir (DPA) afin qu’ils envisagent des pistes d’actions enrichissant leurs modalités d’accompagnement, permettant ainsi aux personnes accompagnées de prendre conscience des enseignements pouvant être tirés de cette intervention et de s’affranchir des obstacles entravant leur parcours.

Tout intervenant dans le champ social (situations de handicap, cohésion sociale, protection de l’enfance) quel que soit son niveau de formation.

Pas de prérequis.

Problématiser une situation d’accompagnement au regard du pouvoir d’agir.

Identifier les postures dites du « contrôleur » et du « sauveur » pour développer une posture de « passeur », et de « facilitateur » dans le cadre de son intervention.

Déployer les 4 axes du cadre d’analyse de l’approche centrée sur le DPA pour élaborer les modalités d’intervention et en évaluer les impacts.

Mettre en œuvre un questionnement méthodique et précis permettant d’identifier ce sur quoi il est souhaitable d’agir pour définir une cible de changement en termes opérationnels.

Présentation de l’émergence des notions d’empowerment et de pouvoir d’agir :

Une lecture de l’approche centrée sur le DPA à travers les références élaborées par l’équipe dirigée par Yann Le Bossé, professeur à l’Université Laval de Québec au Canada.

Articulation de la démarche centrée sur le DPA avec les aspects de « justice sociale » et avec la législation française actuelle, notamment sur les aspects d’inclusion.

Expérimentation des principes fondamentaux de l’approche centrée sur le DPA :

Ne pas « faire à la place de » mais « permettre de faire ».

Prendre en considération les connaissances expérientielles des personnes concernées par l’intervention pour problématiser la situation et construire les pistes d’action.

Se décentrer de la seule prise en compte des composantes personnelles dans l’élaboration des interventions mais s’intéresser également aux composantes structurelles.

Le cadre d’analyse des quatre axes organisant l’approche centrée sur le DPA lors d’un accompagnement :

Adoption de l’unité d’analyse « acteur en contexte ».

Négociation de la définition du changement visé et de ses modalités avec la personne ou le groupe concerné.

Prise en compte des contextes d’application.

Introduction d’une démarche d’action « conscientisante ».

Démarche d’apprentissage expérientiel : après la présentation des repères généraux organisant cette approche, les participants sont sollicités pour exposer des situations professionnelles qu’ils estiment emblématiques de leurs pratiques. Celles-ci sont examinées en fonction du cadre d’analyse des quatre axes. Ainsi, les participants seront-ils susceptibles d’intégrer progressivement ces caractéristiques dans leurs interventions en cours et à venir.

Mise en œuvre du dispositif d’évaluation.

Bernard VALLERIE, Docteur en sciences de l’éducation, éducateur spécialisé pendant 25 ans, Maitre de conférences à l’Université Grenoble Alpes (2004-2018). A été chercheur associé au centre de recherche et d’intervention sur l’éducation et la vie au travail (CRIEVAT) de l’Université Laval de Québec (Canada). Aujourd’hui, il coopère encore aux travaux dirigés par Yann Le Bossé et intervient dans les ESSMS sur l’approche centrée sur le DPA.

Dernier ouvrage paru : Vallerie, B. 2018, Action sociale et empowerment. Grenoble, Université Grenoble Alpes Éditions, 79 p.

Nos Publications