ACTIF Formation – Information – Conseil

095

21 heures

N'hésitez pas à nous contacter pour personnaliser et adapter votre projet

Formation réalisable en intra

Il s'agit pour tout professionnel confronté au vif de ruptures d'histoires familiales, au vif d'une décision de protection ou d'aide sociale à l'enfance, ou saisi d'une situation aux allures chaotiques, de disposer d'un cadre de pensée élargi autour de la notion de crise à quelque étape de vie qu'elle s'attache. Proposer un cadre de pensée pour donner sens et permettre de se représenter ce point de bascule radical des rôles, des places et des identités au sein de la vie familiale, conjugale, processus indiquant des modes de compréhension et d'intervention spécifiques, si possible à distance de mouvements projectifs.

Personnes concernées

Professionnels aux prises avec des situations ou des suivis « explosifs » et désireux d'engager un travail d'élaboration, là où il semble devoir « contenir l'incontenable ».

Situer la notion de crise comme un processus de remaniement intra et intersubjectif requérant un travail psychique tant sur un plan personnel que groupal ou conjugal.

Permettre aux professionnels de prendre le recul nécessaire face aux renversements des représentations et parfois des rôles que jouent les protagonistes au sein de la famille.

Identifier les actes de rupture sous un double aspect de construction et de déconstruction.

Disposer d'un outil de repérage et d'écriture au devant de systèmes généalogiques complexes : le génogramme.

Explorer sur un mode clinique théorico-pratique des problématiques, enjeux et constellations familiales afin de préciser les axes d'intervention à court et moyen terme.

1. La notion de « crise », qu'est-ce qu'une « crisologie » :

Approche des travaux d'Edgar Morin : d'un point de vue sociologique à un point de vue sociétal, la crise comme passage ou comme état ?

2. Approche des ruptures intra et intersubjectives dans la famille. Questionnement des structures de parenté aux prises avec une désorganisation des liens et des identités :

3. Au rendez vous de différents champs conceptuels pour penser le processus de crise :

Au delà du modèle économique : modèle mathématique (R. Thom), modèle philosophique (J. Derrida), psychanalytique et psychiatrique (F. Dolto, S. Ferenczi, Ph Jeammet, D. Houzel, M. Berger).

4. Enjeux et dommages psychiques pour les enfants pris en étau dans des situations de « guerre » passionnelle, chaos et instabilités parentales :

5. Mise à plat de situations familiales en discussion clinique :

Recherche d'hypothèses de compréhension et de travail. Jeux de rôles et analyse de contenu.

6. Cas de figure de familles marginalisées où la situation de précarité se conjugue à la crise, dans un processus d'« auto-exclusion ».

Pré-requis nécessaires pour clarifier le mode d'intervention : entre contrôle, commande sociale ou judiciaire, ou apprivoisement progressif d'une capacité de socialité. Identifier les priorités énoncées, (pas toujours rationnelles), mais essentielles dans la construction d'une position tierce confiante, capable de restituer compétences et dignité.

La méthode est active et interactive dans une articulation permanente de l'approche théorique à la pratique professionnelle, invitant à un processus d'élaboration personnelle et collective à partir de travaux de groupes, présentation de situations, discussions cliniques, mises en situation et jeux de rôles ; débats et questionnement sur les

enjeux éthiques de la relation d'aide aux prises avec les structures du fonctionnement institutionnel.

Annabel BOUSQUET, Fanny WALBERG

Une brochure individuelle d'articles avec index bibliographique et des textes déroulant l'ossature du stage et des contenus théoriques est jointe au stage. Elle vient compléter les notes personnelles et les travaux réalisés lors de la session.

Action réalisable en Intra

Contactez Joséphine Rives pour établir un devis :

04 67 29 04 99