ACTIF Formation – Information – Conseil - Secteur Sanitaire, Social et médico-social

ACTIF Formation – Information – Conseil

138

À définir

Contactez-nous

min : 5 - max : 15

Formation réalisable en intra

Dans la vie quotidienne de l’Institution, la question du sexuel, longtemps évitée, s’impose comme une composante incontournable d’accueil de la condition humaine et ses secrets, aussi universelle que singulière et hétérogène, requérant donc le plus grand tact. Au domicile, l’intimité aurait « droit de cité » et relance dans l’accompagnement, la place d’une auto-sexualité, et ou, d’une relation amoureuse à autrui dans un espace de socialité mais aussi de vie privée.

La question de la sexualité, « accompagnée », avec respect et pleine reconnaissance de la vie subjective et émotionnelle, ouvre aussi un temps organisateur de cohérence et d’humanisation pour donner sens, au jour le jour au pulsionnel, à une dynamique du vivre ensemble, où puissent être reconnus le temps et l’espace de l’intime, avec ses codes d’accès à son propre corps, ses tensions, sensations et aussi à l’altérité, la différence sexuelle, indifférence, complétude ou incomplétude ( homo, hétéro, bi, trans…).

L’intime agit comme un lieu symbolique d’expériences dans la construction de son identité, là où handicap et souffrances psychiques font hameçon, obstacle ou débordement incontrôlé parfois. La visée professionnelle est, au-devant de l’appel sensuel, les affects et ses représentations, le pulsionnel, le jeu du désir et ses émois, ses limites et sa course vivante parfois chaotique et dans une image du corps peu cohésive, d‘aider les personnes à mieux s’y retrouver, s’y ressentir comme un sujet plus libre de son corps, vers une possible rencontre humaine sexualisée entre soi ou autrui.

Tous professionnels concernés par une dynamique de l’accompagnement traversé de la question de la sexualité des adultes vivant en institution ou au domicile.

Prérequis

La relation d’aide ici interroge la qualité de dialogue, d’écoute et de parole confiante, situant vie affective et amoureuse comme facteur d’équilibre ou de déséquilibre dans la construction de parcours de vie fragilisée.

Un parti-pris de non jugement et d’accompagnement respectueux servira de prérequis constant. Les mesures de stricte confidentialité des situations évoquées seront appliquées.

Repérer dans sa complexité, sa diversité clinique et par étape au cours du développement, ce qu’articule la notion de « sexualité » jusqu'à l’âge adulte.

Situer le champ du sexuel et ses émergences interrogeant parfois un cadre de référence psychopathologique.

Réunir et mettre au clair les conditions d’un « vivre ensemble respectueux » comme enjeu éthique, présent dans la prise en compte du sexuel, lequel se conjugue au singulier, à l’intime, au couple, au groupe de vie, à l’institution, la famille, la société.

Disposer de modèles et d’outils de régulation et d’élaboration des pratiques professionnelles, spécifiques à la question délicate de la sexualité.

« Ambivalence » d’une histoire institutionnelle dont « l’opacité » tiendrait à des privations multiples venues d’un passé asilaire, et « la lumière » permettrait de s’instituer comme lieu d’accueil psychique de personnes en grande souffrance pour vivre entre le sentiment d'être un corps ou d'avoir un corps pour être. Une construction identitaire entre genre et sexe, souvent en question.

La question de la sexualité des personnes handicapées, comme emblématique des peurs collectives et au rendez-vous d’une élaboration indispensable au sein de chaque équipe médico-sociale. Amours et psychopathologie des liens. Désirs, plaisirs, jouissances, un territoire semé parfois de négativité.

Approche clinique : de l’infantile à la maturité sexuelle : vie pulsionnelle du nourrisson à la fin de vie ; pulsions sexuelles polymorphes ; une structuration psychique et sexuée à la croisée du handicap ou de grandes souffrances d’expression psychopathologique.

Des présentations de situations par les participants étofferont la réflexion et les échanges, avec émergence d’hypothèses de compréhension et pistes de travail.

Mise en œuvre d’outils d’accompagnement spécifique et mise à jour d’une politique institutionnelle, respectueuse des choix de vie des personnes accompagnées.

La méthode est active et interactive dans une articulation permanente de l’approche théorique à la pratique professionnelle, invitant à un processus d’élaboration personnelle et collective à partir de travaux de groupes, présentation de situations, discussions cliniques, mises en situation et jeux de rôles?; débats et questionnement sur les enjeux éthiques de la relation d’aide aux prises avec les structures du fonctionnement institutionnel.

Mise en œuvre du dispositif d’évaluations.

Fanny WALBERG, Psychologue clinicienne, Psychomotricienne, Formatrice en inter et en intra au sein des ESSMS depuis plus de 20 ans, intervenant en analyse des pratiques.

Plus que sur tout autre registre, la question sexuelle, invite à considérer ce qui non seulement est le plus singulier chez chacun, mais le plus « ombrageux, honteux ou coupable, mais aussi l'expérience subjective emblématique du sentiment d'existence, si fragilisé au regard du handicap ou des troubles psychiques.

Nos Publications