ACTIF Formation – Information – Conseil

121

35 heures

1120 €

La Grande-Motte :

du 13 au 17/05/19

Formation réalisable en intra

Ces « choix de vie », tricotant avec les limites, interpellent le social, le sanitaire, le judiciaires, jouant à cache-cache avec une histoire personnelle qui reste à construire.

La question des lieux de prise en charge, de l'offre d'aide ou de la contrainte, de la distance relationnelle, est toujours en travail.

Ici, plus qu'ailleurs, la rencontre relève du pari commun dans un espace favorable et permanent.

Se confronter aux personnes se déplaçant aux limites de l'espace communautaire par leur errance, leur dépendance, leur conduite transgressive, met les professionnels face à la question de la demande, du bienfondé des dispositifs, du sens de leurs actions.

Les refus, détournements, ruptures, rechutes, récidives, produisent des sentiments d'échec, d'impuissance, situant les professionnels en tension entre le monde institutionnel et le monde de la marge, générant quelques fois un « malaise psychosocial ».

Tout professionnel intervenant auprès de personnes se situant dans ce type de trajectoire.

Objectifs pédagogiques

Faire le point sur nos modes d'intervention, (positionnement personnel, dispositifs, évaluation).

Mettre en commun notre perception et compréhension des processus de marginalisation, du fonctionnement des personnes en suspens dans cette dérive psychosociale, (points communs et différenciation des trois espaces symptomatiques).

Parcourir, éprouver, évaluer, les différentes stratégies, les dispositifs, les actions, les pratiques, pour « recapter » ces trajets de vie.

S'approprier les positionnements, dispositifs, outils, qui fonctionnent à l'épreuve de l'expérience clinique du quotidien.

Discerner, délimiter, valider, ce qui pour nous est entre les marges : le structurant psycho-socio-culturel, lieu d'origine et de trajets de la personne.

Compétences visées

S'initier à la lecture d'une symptomatologie particulière et d'une catégorisation sociale.

S'autoriser à une compréhension psychodynamique d'une trajectoire de vie, (mode de structuration, système défensif, sortie de route).

Pouvoir évaluer, adapter, inventer, un mode de prise en charge.

Percevoir, identifier, accepter, travailler les effets de l'accueil des personnes à la marge, au plan institutionnel et personnel.

Savoir préserver la dimension historique de la rencontre pour éviter le piège de la répétition.

Apprendre à utiliser le cadre institutionnel comme espace de jeu structurant.

Processus de marginalisation, trajectoire de vie, contexte économique, social, culturel, psychologique.

Précarité, « désaffiliation » multiple, auto exclusion, errance.

Entrée en addiction et modification des systèmes défensifs, adaptatifs, relationnels.

La dimension du « pari » dans le fonctionnement des centres de postcures

L'irruption de la transgression et l'aménagement transgressif comme mode d'être au monde.

L'univers carcéral et le devenir de la personne.

Etude de cas, tentative d'un tableau clinique, hypothèse sur le « choix » du symptôme.

Rendre possible la rencontre : un postulat, (ils ont besoin de la communauté/la communauté a besoin d'eux), une liberté, (d'invention de modes relationnels).

Inventaire des stratégies, dispositifs, actions, « tour de main », (autant de prétexte à la rencontre), ici questionnés, théorisés, évalués :

Équipe de reconnaissance, dispositif ouvert, lieu d'accueil inconditionnel, outil groupal, communauté de vie, suivi en milieu carcéral...

Donner sens au dialogue particulier qui se noue à la marge :

Refus, esquive, subversion, détournement, ponctuation, modelage, appropriation, investissement...

Les effets sur les professionnels de la gestion de ces espaces, (lieu propre), ou de ces opportunités, (temps proposés), de contact. L'importance de l'encordage par l'équipe et sa fonction de tiers.

Représentations, anticipations, attentes, désillusions, rejet, dépression :

L'éternelle question du lien.

Les besoins des professionnels pour assumer les risques de la rencontre.

L'esprit de ce stage est une dynamique d'échange, de questionnement, d'inter-évaluation, de théorisation des pratiques professionnelles.

Il s'agit de permettre la transmission d'une clinique de l'intervention auprès des personnes situées aux marges.

Les intervenants sont des professionnels aux prises avec cette tentative de rencontre et d'accompagnement, actant la responsabilité du rendre compte et de la transmission.

Exposés d'expériences, de pratiques, de théorisation. Echanges régulés en grand groupe. Travaux en petits groupes. Exercices.

Evaluation :

Par des ponctuations en cours de formation produisant un état des lieux permettant l'adaptation du parcours pédagogique.

En fin de stage collective et individuelle par fiche d'évaluation.

Claude PANOSSIAN, Frédérique LEPRIEUR, André DUGNAT

Action réalisable en Intra

Contactez Joséphine Rives pour établir un devis :

04 67 29 04 99