ACTIF Formation – Information – Conseil - Secteur Sanitaire, Social et médico-social

ACTIF Formation – Information – Conseil

204

21 heures

777 €

min : 5 - max : 15

La Grande Motte :

du 20 au 22/09/21

Formation réalisable en intra

La crise malmène, quelle que soit son origine (conflit, mal-être, incompétence relationnelle, etc.). Dans sa survenue brusque, son intensité tant réelle que symbolique l’implication des corps qu’elle provoque, elle malmène aussi bien le personnel, le groupe, que la personne en crise. Aussi, il est requis une approche à la fois solidement protectrice du groupe et du responsable qui intervient, et à la fois profondément non violente pour la personne à contenir.

Dans ces moments, la parole, l’attitude corporelle, la capacité de gestion-de-soi chez celui qui intervient, ou la compréhension de la personne en crise, comptent tout autant. Ce sont autant d’outils qui sont nécessaires à la contenance, à la protection des protagonistes, et à la recherche d’issue à la crise. Nous nous appuierons donc d’une part, sur la Communication Non Violente (CNV) de M. Rosenberg pour une gestion des émotions et du conflit, et d’autre part, sur des exercices d’implication corporelle et des mises en situation pour éprouver la crise par l’action afin de sortir de la dyade tétanie/tension qu’elle provoque.

Tout éducateur, moniteur, cadre, psychologue, soignant, animant des groupes ou accompagnant des individus, ayant à faire à des personnes en crise ou potentiellement en crise.

Prérequis implicite : Cette formation, souvent vécue comme impliquante, nécessite une certaine volonté de remise en cause.

Découvrir les compétences relationnelles de base de la CNV de Marshal Rosenberg.

Identifier les étapes de la crise et les modes d’intervention correspondant.

Ajuster sa posture et son attitude contenante en fonction des situations rencontrées.

Développer une attitude d’écoute empathique au moment de la crise. 

Mettre en place des actions d’après crise, de retour au calme et de prévention impliquant les parties prenantes.

Développer la disponibilité relationnelle entre professionnels exposés à la crise.

Un topo théorique viendra alimenter la réflexion des participants sur les avants, pendant et après la crise. Ceci dans une analyse prenant en compte l’auteur, les éventuelles victimes, le groupe de jeunes, le personnel intervenant et l’institution.

Nous nous inspirerons du processus de Communication Non Violente pour l’aspect contenance verbale, compréhension de la personne en crise (dans un paradigme d’une psychologie humaniste basée sur l’instant présent de la relation – et sur un passé psychanalytique). Un aspect, gestion des émotions, de chacun pourra être abordé selon le temps dont nous disposerons.

Des exercices corporels viendront illustrer et mettre en travail les enjeux et les postures physiques présents dans les crises.

Des mises en situation inspirées de situations de crise vécues par les membres du groupe permettront d’intégrer les apprentissages et de faire l’expérience vécue de nouvelles issues à la crise.

Un travail sur les « blindages » et les « blessures » des professionnels exposés régulièrement aux situations de crise sera développé tout au long de la formation.

Jeux et exercices de communication (verbaux, non verbaux, d’implication corporelle...). Les apports théoriques viennent compléter et éclairer les jeux et exercices de communication. Des mises en situation, à partir d’expériences vécues, permettront de réfléchir, explorer de nouvelles issues et surtout et d’intégrer les apprentissages.

Méthode d’évaluation :

Exercices corrigés tout au long de la formation, auto-évaluation en fin de session et mises en situations.

Mise en œuvre du dispositif d’évaluations.

Éric BARNOUIN, Praticien en psychothérapie, formé à la Communication Non Violente notamment par Marshall Rosenberg, il s’est spécialisé dans la relation éducative et d’accompagnement.

Nos Publications