ACTIF Formation – Information – Conseil

161

35 heures / 1 stage / La Grande-Motte

1120 €

La Grande-Motte :

du 17 au 21/06/19

Formation réalisable en intra

Les « douces violences » sont partout dans notre façon d'être en relation avec l'autre : dans notre façon de communiquer ou même dans notre façon d'écouter. Que ce soit avec le public dont nous sommes responsables ou avec nos pairs.

Marshall Rosenberg, proche collaborateur de Karl Rogers (le père du concept d'empathie) nous propose, à travers le processus de Communication NonViolente (CNV), un nouvel «  art de vivre la relation ». Bien au-delà d'une simple technique de communication, il est centré sur une attention toute particulière à l'aspect émotionnel et intrinsèque de chacun. Le dialogue, l'empathie comme l'affirmation de soi, la clarté relationnelle et la sincérité sont les bases de cet art de pacifier nos relations.

Tout éducateur, moniteur, cadre, psychologue, soignant, travaillant sur de l'humain (donc au sein, et à partir d'une relation) et ayant le souci de son propre impact relationnel.

Prérequis implicite : Cette formation implique des changements d'habitudes relationnelles (donc émotionnelles). Elle est souvent vécue comme impliquante et nécessite une capacité de remise en cause de la part du participant.

En nous inspirant du modèle de Communication NonViolente (CNV) de Marshall Rosenberg, les stagiaires développeront les compétences relationnelles suivantes :

Repérer et éviter ce qui met en tension la relation ou les individus.

Faire une observation sans émettre de jugements, d'interprétations ou de reproches.

Identifier (pour la nommer et l'accueillir) la composante émotionnelle de chacun : (soi, l'autre).

Clarifier les enjeux implicites d'une situation, d'un propos ou d'un jeu relationnel.

Poser une consigne claire et recevable.

Ecouter avec empathie : savoir reformuler l'intention ou le vécu d'autrui, évaluer les moments où l'écoute est nécessaire.

Dire et transmettre ses valeurs (éducatives, par exemple) tout en permettant le cheminement constructif de celles de l'autre.

Déconstruire une invective ou un jugement pour en percevoir l'intention positive.

Gérer des situations pré-conflictuelles(savoir dire Non et recevoir une opposition) tout en restant dans une démarche coopérative.

Selon la dynamique de groupe et le temps disponible, nous pourrions aborder :

Repérer et nommer les endroits de gratitude pour dynamiser et embellir les relations (nécessairement interdépendantes).

Comprendre les mécanismes intrinsèques à la colère (décrits par la CNV) -en commençant par la sienne- ceci pour pouvoir les accueillir et les désactiver.

Nous nous inspirerons grandement du processus de Communication NonViolente. Ceci afin de développer une éthique relationnelle dans les domaines de :

La communication : (affirmation, écoute).

La connaissance de soi, la conscience que ce qui nous anime dans la relation : (introspection).

La connaissance de l'autre : (décentration, écoute empathique, accompagnement).

Sur ces bases, nous verrons comment :

Cesser d'alimenter ou d'induire (involontairement) des tensions ou de la rupture relationnelle.

Savoir exprimer son point de vue sans alimenter de conflit.

Augmenter sa capacité d'accueil (pouvoir « tout » entendre) et d'écoute empathique.

Savoir changer de regard sur la relation ou sur autrui ; questionner ses projections.

Repositionner sa relation d'aide et d'accompagnement, en la basant sur unerelation « tisséeavec » autrui.

Cultiver sa propre disponibilité relationnelle. Evaluer son besoin de soutien, savoir en donner.

Développer un relationnel agréable.

Jeux et exercices de communication (verbaux, non verbaux, d'implication corporelle...). Les apports théoriques viennent compléter et éclairer les jeux et exercices de communication. Des mises en situation, à partir d'expériences vécues, permettent de prendre du recul et d'intégrer les apprentissages.

Éric BARNOUIN

Action réalisable en Intra

Contactez Joséphine Rives pour établir un devis :

04 67 29 04 99