ACTIF Formation – Information – Conseil - Secteur Sanitaire, Social et médico-social

ACTIF Formation – Information – Conseil

028

105 heures

2625 €

min : 6 - max : 15

La Grande Motte :

du 29/03 au 02/04/21 et du 03 au 07/05/21 et du 07 au 11/06/21

La Grande Motte :

du 20 au 24/09/21 et du 18 au 22/10/21 et du 29/11 au 03/12/21

Formation réalisable en intra

Formation construite en partenariat avec plusieurs Instituts de formation en travail social (ANDESI, ITS Tours, ISSM Mulhouse, EPSS Cergy, Erasme, Institut Meslay, ITS Pau)

Ces centres de formation s’engagent à appliquer le référentiel d’activités et de formation construit collectivement, créant ainsi un réseau.

Soutenir et apporter une expertise technique à la réalisation des projets et des parcours

Réaliser une veille juridique, théorique et technique dans le champ social ou médico-social, afin de maintenir une intervention adaptée aux besoins des bénéficiaires accompagnés.

Apporter une expertise méthodologique en matière de mise en œuvre et de suivi, appliquée aux différents types de projets (projets personnalisés, d’établissement, de partenariats…) inscrits dans une logique de parcours.

Maitriser la méthodologie d’évaluation des pratiques d’intervention et de leurs effets, dans une démarche d’amélioration continue de la qualité.

Apporter une expertise technique pour assurer la conformité et l’adaptation des productions écrites.

Repérer des besoins de développement de compétences individuelles et collectives au sein de sa structure, pour favoriser les conditions d’une organisation apprenante

Développer les partenariats et le travail en réseau

Mobiliser des acteurs et des dispositifs sur un territoire d'intervention, afin de favoriser l’accompagnement global et la continuité des parcours des bénéficiaires.

Animer le dispositif partenarial pour permettre la mise en œuvre d’actions collaboratives efficaces, au service des projets et des activités.

Adopter une posture adaptée dans le cadre de la représentation externe de sa structure, en défendant les intérêts des bénéficiaires.

Animer les équipes en fonctionnel et coordonner l’action

Manager en fonctionnel l’équipe pluridisciplinaire, afin que celle-ci puisse atteindre les objectifs visés de façon efficiente

Coordonner et organiser les projets et les parcours, afin de permettre une continuité de service et une organisation de travail adaptée aux besoins des bénéficiaires.

Communiquer en interne comme en externe sur l’activité et les projets.

Coordonnateurs de l’intervention sociale en activité.

Salariés en instance d’être nommés à cette fonction ou qui s’y destinent.

Prérequis : professionnel de l’action sociale ou médico-sociale depuis au moins 1 an.

Ce parcours de formation est composé de 6 unités d’enseignement :

UE.1 – Place et rôles du coordonnateur dans le contexte actuel des politiques sociales (14 h)

Inscrire sa pratique de coordonnateur dans le cadre des transformations à l’œuvre dans le champ de l’action sociale et médico-sociale

Décrypter à travers les textes (lois, rapports, recommandations…) les récentes évolutions des politiques sociales et médico-sociales.

Décoder les nouveaux paradigmes à l’œuvre dans le secteur : le primat de l’inclusion, la logique de parcours, l’autodétermination et le pouvoir d’agir, la qualité de vie…

Prendre la mesure des transformations actuelles de l’offre de services : dispositifs inclusifs, RAPT, PAG, Sérafin-PH, plateformes ressources territorialisées, plateformes de coordination, performance économique et sociale, aspects de RSE…

Repérer les rôles et contributions possibles des coordonnateurs de projet et/ou de parcours au regard de ces transformations.

Démystifier le rôle et les fonctions du coordonnateur de projet et de parcours

Identifier les enjeux autour des fonctions à géométrie variable des coordonnateurs dans le secteur.

Repérer et comprendre les enjeux de la fonction au sein de son organisation

Co-construire son identité au sein de l’organisation : vers la réalisation d’une fiche de missions individualisée.

UE.2 – Expertise méthodologique en matière de mise en œuvre et de coordination des projets et/ou des parcours (21 h)

Mettre son expertise technique au service des équipes et des parcours

Clarifier les enjeux des différents types de projets (d’établissement/service, projets personnalisés, projet d’activités) et leur articulation avec les missions du coordonnateur.

Maitriser la méthodologie du projet de parcours personnalisé.

Accompagner les équipes dans la mise en œuvre des projets personnalisés et d’activités (en établissement, en dispositif ou plateforme).

Évaluer à intervalles réguliers l’atteinte des objectifs.

Superviser les bonnes pratiques d’évaluation au sein des équipes.

Expliciter les résultats de ces évaluations auprès des « parties prenantes » (équipes, partenaires, personnes accompagnées, familles).

Inscrire les projets dans le cadre d’une véritable démarche d’amélioration continue de la qualité.

Créer ses propres outils de veille juridique et technique au service des projets et des personnes accompagnées.

Coordonner et organiser les projets afin de promouvoir la continuité des parcours

Diagnostiquer les besoins de coordination des « parties prenantes » sur le bassin de vie de la personne accompagnée.

Formaliser le dispositif de coordination de parcours et communiquer à l’aide de systèmes d’informations adaptés.

Veiller à ce que les ressources mobilisées dans le cadre des prestations soient adaptées aux besoins des personnes accompagnées.

Identifier et gérer les situations présentant un risque de rupture dans l’accompagnement des personnes accompagnées.

Mettre en place des plannings d’activités dans le respect des prestations personnalisées.

Renseigner les outils de planification des prestations existants et/ou le cas échéant co-construire de nouveaux outils.

UE.3 – Organisation et management fonctionnel 14 h)

Mieux connaitre son organisation pour mieux prendre sa place

Utiliser des grilles de lecture pour analyser le fonctionnement d’une organisation ou d’un groupe.

Adopter une posture adaptée en fonction de la définition de son rôle et de ses missions d’interface au sein de l’organisation.

Décrypter les règles formelles et informelles à l’œuvre dans l’organisation de travail afin de déterminer ses marges de manœuvre.

Relever le défi du management fonctionnel

Identifier les leviers pour accompagner les équipes au changement.

Identifier son style de management.

Développer sa légitimité et son leadership.

Conduire différents entretiens auprès des équipes pour suivre l’évolution des projets et recueillir les éventuels attentes et besoins.

Prévenir et gérer un conflit d’équipe et/ou les situations difficiles.

UE.4 – Place et rôle de coordonnateur dans le partenariat (14 h)

Définir les conditions de mise en place d’un partenariat : choisir sa place de coordonnateur

Analyser l’environnement et ses différents « agents ».

Identifier les partenaires possibles et la relation à instaurer tout au long du partenariat.

Repérer les conditions de mise en œuvre d’un partenariat (les 12 critères du partenariat).

Repérer son rôle de coordonnateur dans la gestion du partenariat.

Assurer la coordination des partenaires : une relation à construire pour devenir partenaire

Se doter d’outils d’accompagnement et de suivi de l’action.

Gérer l’impact du partenariat sur les différentes équipes (équipes « internes », partenaires…).

Conduire ou participer à un entretien de négociation.

Rendre compte de son action dans le cadre du partenariat.

Construire le partenariat : une négociation entre objectifs individuels et collectifs

Mettre au point le projet et le programme d’action et définir les fonctions de chacun.

Élaborer le cadre des « règles du jeu » et des modalités de contrôle de la mise en œuvre du partenariat.

UE.5 – Droit du travail et circulation de l’information (28 h)

Comprendre le droit du travail et les dispositions conventionnelles

Se situer dans la nouvelle hiérarchie des normes et savoir repérer l’information : Code du travail, accords d’entreprise ou de branche, conventions collectives…

S’approprier le raisonnement juridique et la méthodologie de lecture des textes conventionnels et accords de branche.

Les contrats de travail et les pouvoirs de l’employeur (organisation du travail, sanctions…).

Définir et aménager le temps de travail en fonction des besoins des usagers : emplois du temps, gestion des congés payés, congés trimestriels, récupération des jours fériés...

Analyser et prendre en compte le cadre jurisprudentiel en matière de : temps de travail, droit disciplinaire, maladie, licenciement, droit de retrait…

Maitriser les écrits et les bonnes pratiques en matière de circulation de l’information

Superviser les écrits professionnels imposés par les textes législatifs et réglementaires.

Partager l'information : le secret professionnel dans sa pratique dans l’institution et son réseau : garantie pour l'usager, confidentialité, secret, discrétion.

Les écrits, le secret professionnel et l'obligation de signalement…

Définir la responsabilité engagée dans la transmission d’informations écrites et/ou orales.

Appliquer les règles déontologiques en vigueur.

UE.6 – Enrichir ses outils de communication interne et externe (14 h)

Cadrer et personnaliser sa communication

Repérer ses intentions relationnelles pour les adapter à son interlocuteur.

Instaurer la « distance relationnelle » la plus appropriée.

Utiliser le projet personnalisé comme cadre et support de communication avec l’équipe, l’usager et son entourage.

Appliquer les principes d’une communication constructive et respectueuse

Appliquer les principes de l’écoute active afin de respecter la liberté d’expression de son interlocuteur.

Appliquer des méthodes de co-construction : le compromis réaliste et temporaire, la confrontation des temporalités respectives.

Engager une dynamique d’équipe au service du projet

Comprendre comment se constitue une équipe de travail : rôles et statuts, évolution et fonctionnement...

Gérer les communications afin de permettre des échanges professionnels assurant la cohésion entre les membres de l’équipe.

Assurer le développement d’un climat de coopération pour favoriser la cohérence des actions menées dans le champ institutionnel.

Organiser et animer des réunions en interne comme en externe

Prévoir une démarche d’ensemble : convocation, appels à contributions, ordre du jour, choix des méthodes de travail, etc.

« Cadrer » dès les premières minutes et énoncer les règles de déroulement.

Exposer l’objectif de la réunion et enchainer et répartir les rôles dans le groupe de travail.

Conclure et relater ensuite les conclusions d’une réunion.

Les méthodes pédagogiques sont majoritairement actives (60 % du temps) : Apports théoriques illustrés de cas concrets.

Démarche interactive centrée sur la pratique et l’expérience des participants.

Mise en œuvre du dispositif d’évaluations.

Ce programme fait actuellement l’objet d’une démarche d’inscription au Répertoire Spécifique (RSCH). Celles et ceux qui souhaitent être certifiés auront à produire un écrit expérientiel en lien avec sa situation professionnelle et le soutenir à l’oral.

Jean-Pierre SINQUIN.

Équipe d’intervenants experts interdisciplinaire.

Nos Publications