ACTIF Formation – Information – Conseil - Secteur Sanitaire, Social et médico-social

ACTIF Formation – Information – Conseil

197

35 heures

1148 €

min : 6 - max : 15

La Grande Motte :

du 31/05 au 04/06/21

Formation réalisable en intra

Les acteurs du secteur social et médico-social sont souvent confrontés à la violence exprimée par les personnes accompagnées et/ou causée par les dysfonctionnements institutionnels.

Le cumul des situations violentes contribue au maintien d’un état de tension interne et relationnel qui limite l’expression des compétences, la créativité et le plaisir à exercer son métier.

Cette formation a pour objectif d’apprendre à discerner ce qui favorise la violence de ce qui en permet la régulation pour que les professionnels soient capables de ne plus subir, de mobiliser leurs ressources, et de maintenir un rôle d’acteur institutionnel responsable.

Pour un groupe de 6 à 15 personnes maximum sans prérequis.

Tout professionnel pouvant être confronté directement à l’agressivité.

Le groupe n’intègre pas de personnel occupant une fonction hiérarchique.

Un stage spécifique peut être proposé aux cadres de direction.

Identifier les différentes formes de violences et d’agressivité dans le champ professionnel.

Prendre appui sur sa fonction, son mandat, sur l’institution pour sortir de la confrontation.

Réaliser que je suis acteur en repérant ma part de responsabilité dans les interactions relationnelles.

Développer sa sécurité intérieure et ses capacités d’adaptation (Posture, gestuelle, respiration, émotions) avec l’Aïkido.

Identifier les différentes formes de violences et d’agressivité dans le champ professionnel

Approche différentielle Agressivité/violence/maltraitance.

La violence : expression symptomatique d’une souffrance.

Différentes grilles de lectures : éthologie, ethnologie, biologie, psychologie…

Prendre appui sur sa fonction, son mandat, sur l’institution pour sortir de la confrontation

Violences institutionnelles : collusion, rivalité et invalidation.

Cadre repérant : notion de conteneurs au service du collectif.

Différence entre autorité et pouvoir.

Du Je au Nous : agir en tant que membre de l’institution sans s’identifier ni se limiter à sa fonction.

Parallèle avec le dojo d’arts martiaux : repères et transmission.

Réaliser que je suis acteur en repérant ma part de responsabilité dans les interactions relationnelles

La notion de Tiers.

Le conflit et le rapport de force.

Différence entre Observer et Interpréter : comment les jugements impactent la scène.

Accueil et décryptage du processus de la colère.

Qualité de présence, empathie.

Développer sa sécurité intérieure et ses capacités d’adaptation (Posture, gestuelle, respiration, émotions) avec l’Aïkido

Densité, verticalité et consistance du corps : un axe professionnel incarné au quotidien.

Accueil émotionnel et attitude congruente.

Le lâcher-prise dans sa fonction.

Dans un cadre clair et posé collectivement :

Apports théoriques illustrés de cas concrets

Travail interactif d’élaboration en groupe centré sur les pratiques et l’expérience des participants

Mises en situation, exercices et jeux de rôle

Analyse de cas

L’Aïkido, art martial proposant une approche originale de la violence, utilisé comme support pédagogique.

Un livret de formation est remis à chaque participant

Collective en fin de formation.

Quizz en lien avec chacun des objectifs.

Mise en œuvre du dispositif d’évaluations.

Intervenant coordonnateur : Julien FRUTUOSO, Psychologue clinicien, formateur et intervenant en analyse de la pratique au sein d’établissements socio-éducatifs, médico-éducatifs, d’accompagnement de personnes en situation de handicap, pénitentiaires, psychiatriques, d’accueil, etc.

Intervenant Aïkido : Jérôme ASCIONE, Psychologue clinicien, formateur secteur médico-social, formé à la Communication Non Violente, 2e dan d’Aïkido, ancien moniteur d’atelier en ESAT,

Sylvie POULAILLON, psychologue, psychothérapeute, victimologue. Formatrice spécialisée (formée à l’analyse systémique & Thérapie Familiale) dans les ESSMS.

Salle équipée d’un tableau et d’un Paper board

Un dojo, ou salle équipée de tatamis (50 m²)

Plusieurs intervenants, approche métissée.

Demi-journée d’Aïkido sur tatamis.

Nos Publications