ACTIF Formation – Information – Conseil

260

35 heures / 1 stage / La Grande-Motte

1148 €

La Grande-Motte :

du 14 au 18/09/20

Formation réalisable en intra

Le conte n’est pas un texte littéraire avec de longues et belles phrases à retenir sans faire d’erreurs, nécessitant une solide mémoire, mais un récit faisant appel à l’imaginaire : la vieille chaumière, le petit bois, les fleurs des champs, l’âne, le long chemin caillouteux, les senteurs, les lumières…

Le conteur est libre d’utiliser les mots qu’il veut, de raccourcir ou rallonger suivant l’écoute du public, mais ce qu’il doit retenir c’est l’enchaînement des images. Et pour cela, chaque conte sera accompagné de sa carte visuelle.

30 minutes de mémorisation suffisent pour garder en mémoire le schéma d’un petit conte qui ensuite peut s’allonger à volonté suivant le public.

C’est un outil relationnel incontournable qui reste en marge de l’écrit.

Ce stage s’adresse à des personnes désirant s’initier au conte, surpasser l’appréhension du trou de mémoire », ou bien aimant conter et désirant partager cette activité avec d’autres.

Découvrir la mémorisation par l’image (Carte heuristique).

Se constituer un répertoire de contes courts.

Être en mesure, de conter librement avec ses gestes, sa voix, son accent, ses propres mots.

Ne pas se laisser perturber par des interventions intempestives du public.

Le conte n’est pas un texte littéraire avec de longues et belles phrases à retenir sans faire d’erreurs, nécessitant une solide mémoire, mais un récit faisant appel à l’imaginaire : la vieille chaumière, le petit bois, les fleurs des champs, l’âne, le long chemin caillouteux, les senteurs, les lumières…

Le conteur est libre d’utiliser les mots qu’il veut, de raccourcir ou rallonger suivant l’écoute du public, mais ce qu’il doit retenir c’est l’enchaînement des images. Et pour cela, chaque conte sera accompagné de sa carte visuelle.

30 minutes de mémorisation suffisent pour garder en mémoire le schéma d’un petit conte qui ensuite peut s’allonger à volonté suivant le public.

Initiation aux principaux types de contes d’après la classification A.T.U.

Apports théoriques sur l’historique des contes, collecteurs, conteurs.

Exercices de voix, gestes, mémoire, déplacements.

Initiation aux « cartes heuristiques » (méthode innovante de mémorisation par l’image pouvant s’adresser à des personnes ne sachant pas lire).

Le « schéma mémorisé » qui va permettre de revenir très vite au sujet après un écart.

Création de Trois petites « marottes » : un loup, une fée, un nuage…

Ces petits objets peuvent être utiles pour recentrer l’attention lorsque le public « décroche ».

Création de 3 objets polyvalents à utiliser en appui de la parole.

Les stagiaires ont à leur disposition une bibliographie concernant des contes et la possibilité de photocopier les contes qu’ils ont l’envie d’étudier.

Le travail d’apprentissage et de répétition se fait par petits groupes, à l’aide du schéma.

Le récit n’est pas du « par cœur » comme une récitation, mais une parole propre à chacun et modifiable suivant le public.

Travail fractionné par petits groupes, jeux collectifs, nombreuses répétitions.

Grille de satisfaction et d’auto-évaluation des acquis de la formation.

Élisabeth KROTOFF et Anne THOUZELLIER.

Action réalisable en Intra

Contactez Joséphine Rives pour établir un devis :

04 67 29 04 99