ACTIF Formation – Information – Conseil

146

35 heures / 1 stage / La Grande-Motte

1120 €

La Grande-Motte :

du 03 au 07/06/19

La Grande-Motte :

du 04 au 08/11/19

Formation réalisable en intra

Les professionnels sont confrontés à des situations de tension et de conflit, des comportements agressifs et des passages à l'acte violents.

L'institution par ses dysfonctionnements génère aussi des formes spécifiques d'atteintes et de violences.

Ces situations, qui se cumulent au côtoiement quotidien du handicap, de la souffrance psychique, de la précarité sociale, perturbent la relation d'accompagnement, génèrent des états de stress, fragilisent l'adaptabilité des professionnels, les questionnent sur leur capacités professionnelles, le sens de la pratique institutionnelle.

Comprendre, ne pas subir, maintenir son positionnement d'acteur institutionnel, utiliser ses capacités d'adaptation, être source de proposition sont des nécessités

Tout professionnel pouvant être confronté directement ou indirectement à la violence.

Objectifs :

Apprendre à percevoir, différencier, identifier, évaluer les phénomènes d'agressivité et de violence prenant place dans le milieu professionnel.

Comprendre la nécessité de l'approche donnant sens aux « symptômes violents » pour les intégrer à une prise en compte professionnelle.

Acquérir la capacité de ne pas être en place de victime pour rester acteur institutionnel dans les scènes de tension, de conflit extrême, de passage à l'acte violent.

Apprendre à se doter des outils et des savoir-faire pour prévenir, accompagner, gérer et reprendre les scènes violentes à partir de ses ressources personnelles et des étayages institutionnels.

Compétences visées :

Discerner ce qui fait violence à soi, à l'autre, au collectif, (institutionnel, social, culturel)

Pouvoir aborder la violence comme un symptôme, un mode relationnel, un mode opératoire

Comprendre les mécanismes psychologiques, groupaux, collectifs, ouvrant sur l'expression de l'agressivité et de la violence.

Réguler nos attitudes face à la violence (peur, contre violence, démission), pour maintenir notre relation.

Utiliser les différentes fonctions « conteneur », (culturel, social, institutionnel, relationnel), en alternative à la contention physique.

Acquérir la capacité à prévenir et anticiper les passages à l'acte violent en fonction des différentes personnalités, (Psychotique, autiste, psychopathe...).

Apprendre à désamorcer les scénarios violentogènes et à sortir de l'emprise des violences institutionnelles.

Sauvegarder sa fonction en situation de tension et face à la violence en élaborant un savoir faire spécifique.

Apports théoriques et pratiques par l'utilisation de « grilles » différentes (éthologie, ethnologie, psychosociologie, psychanalyse, théorie de la communication...), sur l'agressivité et les violences.

Approche différentielle Agressivité/violence/maltraitance, (exercice)

Ethologie humaine, lectures des signes corporels, communication non verbale, (apprendre à observer-exercice-).

Les personnalités violentes, (psychotiques, autiste, déments, psychopathes, personnes sous toxique, expression spécifiques de la violence des enfants et adolescents...), notion d'Alexithymie.

Grille de scénarisation et application à une étude de cas.

Analyse du passage à l'acte, différenciation de la mise en acte et de l'acte manqué.

Le conflit : accepter, accompagner, sortir d'un conflit en rétablissant la relation. Savoir conflictualiser pour prévenir la violence, (mise en situation).

La violence comme symptôme, (insécurité, souffrance, appel), l'automutilation.

Fonction de tiers, (triangulation et émergence de la personne), l'effet de la loi, différencier autorité et pouvoir.

Agression et Stress Post Traumatique, notion de Victimologie.

Le travail de recaptage symbolique du passage à l'acte, (la reprise relationnelle, les sanctions, la mobilisation personnelle...).

Violences institutionnelles, (Modèles C.R.I.) et effet sur le cadre professionnel.

Processus de « victimisation, modèle relationnel dynamique agresseur/victime, communication infra verbale, signe du corps.

L'apport pédagogique de l'Aïkido : Découvrir une approche originale du conflit et de la gestion de la violence par l'Aïkido (art martial non agressif), pour se préserver tout en respectant l'autre et accomplir sa mission, (mise en situation, exercices).

travail d'équilibration psychosomatique, effet de cadre, notion de centre, d'axe, de consistance symbolique, de gestion de la temporalité, de placement, d'anticipation, d'accompagnement, d'effet miroir... lâcher prise et mandat professionnel.

Approche des principes de protection de soi, de contrôle de l'autre, des problématiques liées à la contention, (initiation).

Travail à partir du groupe sur les éléments de théorie, les pratiques professionnelles les analyses de cas.

Dédramatisation des vécus par l'expression et l'écoute régulée dans un cadre sécurisant et des règles du jeu claires.

Exercices pratiques, techniques de simulation de situation.

Applications des principes, positionnements, techniques de l'Aïkido (utilisé comme support pédagogique).

Évaluation des résultats :

En cours de formation par les exercices pratique.

Collective en fin de formation et individuelle par une fiche d'évaluation.

Claude PANOSSIAN et intervenants experts

Le nombre de stagiaires sera limité à douze avec un seul participant du même établissement par session.

Action réalisable en Intra

Contactez Joséphine Rives pour établir un devis :

04 67 29 04 99