ACTIF Formation – Information – Conseil

147

35 heures

1120 €

La Grande-Motte :

du 25 au 29/11/19

Formation réalisable en intra

Prendre en compte nos capacités et limites et la réalité du terrain

La mise en œuvre de dispositifs, de protocoles, l'utilisation d'outils relationnels en situation paroxystique, exigent la réappropriation de ces repères et conteneurs, d'en reconnaître le sens.

Le professionnel, en tant que personne humaine, à besoin de mieux connaître ses capacités de gestion de la mobilisation émotionnelle, et d'adaptation en situation et face aux réactions de l'autre, d'accès à l'aide de ses collègues et aux ressources institutionnelles.

Une vision claire des priorités et des limites est la condition permettant d'utiliser pleinement sa créativité dans l'intervention et de s'autoriser à faire appel...

Tout professionnel ayant le désir d'améliorer ses compétences dans la prise en compte de comportements agressifs ou violents.

Ce stage constitue le second niveau du stage « la violence » ou comme suite à d'autres formations comparables sur ce thème.

Objectifs pédagogiques

A partir de la pratique professionnelle de chacun et de la mise à l'épreuve des éléments guides proposés lors d'un premier niveau, poursuivre un travail de confrontation, de mobilisation, d'implication personnelle et d'élaboration sur les thèmes principaux.

Pouvoir situer ce travail au point de jonction de la personne et de la fonction en mettant l'accent sur les ressources institutionnelles et personnelles.

Apprendre à percevoir et évaluer son propre fonctionnement en confrontation avec la (sa) violence (évoquée ou simulée).

Apprendre à s'approprier et à utiliser les différents principes et outils permettant de gérer professionnellement une scène violente.

S'initier à la pratique de l'inter contrôle dans le groupe pour développer ses capacités d'observation, d'écoute et de décodage.

Compétences visées

Se donner les moyens d'affiner ses aptitudes à une lecture clinique, relationnelle, institutionnelle des passages à l'acte violents pour mieux les prévenir et être source de propositions au sein de l'équipe.

Connaître les effets mobilisateurs sur soi des situations de tension, ses propres points de vulnérabilité, ses ressources.

Savoir percevoir les limites, faire rupture, changer de scène, utiliser le cadre institutionnel.

Savoir autoévaluer ses capacités actuelles de gestion de situation violentes et trouver les chemins d'une amélioration de sa pratique.

Savoir garder à porter d'utilisation les principes de base de sauvegarde de soi et de rupture de scénario violent.

Vécu de la violence selon le sexe.

Analyse des scénarios générant la violence (cadre, préhistoire, identité en situation, jeux complémentaires) et recherche des effets possibles de rupture, captage de l'imaginaire, prévention. Etude de cas comme application, en petit groupe.

L'agir : réaction par mise en limite ou théâtralisation sur la scène institutionnelle.

Gérer une situation de mise en échec, (jeu de rôle).

Gérer une situation de conflit, (jeu de rôle).

Intervenir en tiers, (jeu de rôle).

De la maîtrise imaginaire (toute puissance ou perte narcissique) au cadre de la Loi symbolique (ritualisation, espaces intermédiaires, tiers...).

Notre propre peur, (représentation, images, résidu préhistorique). Exercice et situation de désensibilisation.

Notre propre violence, (mieux connaître nos points de vulnérabilité, comprendre les mécanismes chez nous pour mieux les reconnaitre chez l'autre).

Différencier autorité et pouvoir, fonction et image, pour préserver sa capacité à penser, (la consistance symbolique).

Savoir faire appel et savoir intervenir en tiers.

Dynamiques institutionnelles et violences : l'après coup, (reconstruire la relation, réinvestir l'institution), l'implication des partenaires intra et extra-institutionnels.

Réactualisation des principes de l'Aïkido. Travail sur notre rapport à la violence physique, sortir de l'inhibition. Initiation aux principes de sauvegarde de soi, d'intervention en secours, de contrôle d'une personne agitée.

Se voir et s'entendre agir en situation, (jeu de rôle et simulation en contrôle vidéo).

Travail d'expression et d'échange en petits groupes. Groupe de régulation et d'élaboration. Exercices pratiques et situations simulées. Jeux de rôle. Utilisation ponctuelle de la vidéo.

Evaluation Par des ponctuations en cours de formation produisant un état des lieux permettant l'adaptation du parcours pédagogique. En fin de stage collective et individuelle par fiche d'évaluation.

Claude PANOSSIAN

Le nombre de stagiaires sera limité à douze avec un seul participant du même établissement par session.

Action réalisable en Intra

Contactez Joséphine Rives pour établir un devis :

04 67 29 04 99