ACTIF Formation – Information – Conseil

172

35 heures

1148 €

min : 3 - max : 15

La Grande-Motte :

du 25 au 29/05/20

Formation réalisable en intra

Nous savons de nos jours qu’une sanction doit être avant tout éducative et n’a pas besoin d’être punitive. La notion n’expiation de la faute a heureusement disparu. Toutefois, nous avons parfois à l’esprit la notion de frustration nécessaire, « pour faire passer l’envie » et apporter la transformation des conduites… en faisant passer l’envie… Nous allons ici proposer une réflexion puis une formation permettant une vision encore plus actuelle et constructive de la conséquence à donner au passage à l’acte.

Inspirée de l’approche de Communication Non Violente (CNV) de Marshall Rosenberg (elle-même issue des travaux de Carl Rogers sur l’empathie), cette formation permettra de prendre en compte la victime de l’acte, le collectif sociétal ou institutionnel, et bien sûr l’auteur. Mais ceci dans une dynamique d’accompagnement au changement préservant l’intégrité de chacun et favorisant le désir coopératif.

Tout éducateur, moniteur, cadre, psychologue, soignant, animant des groupes ou accompagnant des individus, ayant à faire de la discipline et/ou à décider de sanctions. Prérequis implicite : Une certaine volonté de remise en cause…

Savoir évaluer le « niveau de bienveillance » (selon le modèle de K. Wilber) de notre sanction ou notre proposition éducative.

Savoir comment cultiver sa propre disponibilité à la bienveillance.

Savoir-faire un retour éducatif.

Accompagner l’autre dans sa propre prise en considération et/ou découverte des leviers internes qui ont conduit à l’acte.

Accompagner chez l’auteur une dynamique de prise de conscience des changements nécessaires.

Mettre en place une proposition et une progression adaptée pour générer les changements nécessaires.

Cette formation permettra avant tout une meilleure compréhension des leviers internes du passage à l’acte.

Ensuite, après certains pas de côtés de la part de « l’éducant », nous verrons quel(s) contenance(s) et accompagnement(s) penser en vue de la transformation de ces leviers. Ceci, en prenant en compte l’auteur, la victime, le groupe et l’autorité responsable.

Nous étudierons, à travers le modèle de « la spirale dynamique » une échelle permettant, d’une part d’évaluer le niveau de bienveillance des sanctions, et d’autre part, d’améliorer l’aspect éducatif de celles-ci.

Avec la Communication Non Violente, nous développerons des qualités relationnelles d’accompagnement tant pour les victimes que pour les auteurs ; notamment avec des notions d’écoute empathique, de transmissions précises de valeurs éducatives ou de « coaching éducatif » soutenant la reconstruction de chacun. Nous aborderons le principe de « justice réparatrice ».

Tout au long de la formation, jeux et exercices de communication (verbaux, non verbaux, d’implication corporelle...) viendront éclairer et mettre au travail les apports théoriques. Des mises en situation permettront d’intégrer les apprentissages.

Méthode d’évaluation : Exercices corrigés tout au long de la formation, auto-évaluation en fin de session et mises en situation.

Grille de satisfaction et d’auto-évaluation des acquis de la formation.

Éric BARNOUIN, Praticien en psychothérapie, formé à la Communication Non Violente notamment par Marshall Rosenberg, il s’est spécialisé dans la relation éducative et d’accompagnement.

Action réalisable en Intra

Contactez Joséphine Rives pour établir un devis :

04 67 29 04 99